Histoire et Culture , Saint-Petersbourg: Guide Saint-Petersbourg: Russie - Nozio 0%


Guide de Saint-Petersbourg, Russie


Auteur: antonkudris





Décharger le Guide Saint-Petersbourg:
PDF à emprimer et relier




Saint-Petersbourg Histoire Et Culture, Russie

Pierre le Grand la créa à partir de rien, un jour de mai 1703 quand il battit les Suédois à l'embouchure de la Neva et proclama "Ici doit se dresser une ville". Et là au milieu des marécages et de la boue, sur le Golfe de Finlande, là, le tsar passionné par la mer, obsédé par la création de la première flotte russe, constructeur de génie de bateaux et habile urbaniste, là, Pierre le Grand réalisa son rêve. Il la baptisa Sankt (Saint) Petersburg, en l’honneur de son Saint patron, et en fit une ville, une capitale immense.

Grandiose de par son art et sa culture, à l'histoire magnifique et tragique que seule la Russie connait, Saint-Pétersbourg a traversé les siècles dans d'innombrables vicissitudes et est aujourd'hui sans doute la plus belle ville de la Fédération Russe.
Elle a retrouvé son nom original, Saint-Pétersbourg, après 288 ans, en 1991 avec un référendum populaire, après s’être appelée pendant des années Petrograd (du 18 août 1914 au 26 janvier 1924) et Leningrad du 26 janvier 1924 au 6 septembre 1991).

Proclamée capitale en 1712, Pierre le Grand s'inspira de la Hollande et d'Amsterdam pour lui donner un plan d'urbanisme et pour l'embellir avec de somptueux palais. Le tsar commença les travaux par l'île Petrogradskaja, il voulut la forteresse des Saints Pierre et Paul, les chantiers navals avec l'Amirauté, encore aujourd'hui symbole de la ville avec sa flèche dorée unique, et ensuite le Palais d'Hiver qui deviendra l'Hermitage.
La vie est dure à Saint-Pétersbourg, les inondations, le gel et la boue des chantiers marquent la vie de la ville. Mais Saint-Pétersbourg est, déjà à l'époque, le berceau de l'art et de la culture Russes  malgré les terribles complots qui mirent à sang la vie de la cour des Tsars et en décidèrent les successions.

Les Tsars et les Tsarines consacrèrent un grand faste à la ville mais furent aussi responsables de grandes tragédies à Saint-Pétersbourg.
La tsarine Anne (1730 -1740) ramène la capitale à Saint-Pétersbourg et en fait l'avant-poste de l'Europe, le plus moderne au cœur de la vieille Russie. Elle s'entoure de courtisans français, de ministres allemands, d'architectes et d'artistes italiens. Elisabeth (1741 – 1761) lui succède, elle charge son architecte de confiance, l'italien Bartolomeo Rastrelli, d'embellir la ville avec le baroque des cours italiennes et françaises. Le Palais d'hiver et le Palais de Catherine de Carskoe Selo sont les œuvres de Rastrelli. C'est la période de Catherine II la Grande (1762 – 1796). Génie politique, intellectuelle raffinée, sanguinaire comme ses prédécesseurs mais aussi innovatrice, Catherine ouvre les portes de la Russie à la période des "Lumières". Elle reçoit Diderot à la cour, chasse le Baroque pour le Néoclassicisme, emploie les architectes italiens Antonio Rinaldi et Giacomo Quarenghi et le français Vallin de la Mothe. Avec Catherine II la passion démodée du collectionnisme des Tsars est à son apogée : avec elle naît l'Hermitage, un des musées les plus riches d'œuvres d'art arrivant du monde entier. Les Lettres, la musique, la science sont les domaines favoris de la tzarine comme les arts, et ceci jusqu'à la fin de son règne. Dans tout cela, le peuple reste immobile, brimé, dans la condition de servitude, aggravé par une pauvreté inimaginable.

Après Catherine se succèdent des Tsars et des révoltes, tout d'abord de la part d'officiers et de l'armée, puis de façon toujours plus croissante, de la part du peuple. Auprès de Nicolas I, il y a Carlo Rossi, un autre grand architecte italien pour les œuvres d'urbanisme et d'architecture. Pendant ce temps, la médiocrité humaine, la misère , la vie difficile sont dépeintes dans les pages des grands écrivains russes du 18ème, qui élisent Saint-Pétersbourg comme lieu de résidence. Pouchkine, Gogol et Dostoïevski sont parmi eux. Arrivent ensuite Nicolas II et la Douma, lueur d'innovation démocratique. Mais il est déjà trop tard, c'est la Révolution. Les événements se précipitent, des personnages ambigus et sans scrupules comme Raspoutine ruinent la réputation des Tsars.

En 1914 Saint-Pétersbourg devient Petrograd et en 1924 Staline la transforme en Leningrad. C’est le temps des épurations politiques et intellectuelles, l'art et les artistes appartiennent à l'Etat. Deux Guerres Mondiales : lors de la Seconde, Leningrad résiste 45 jours à l'assaut allemand. 800.000 personnes meurent mais la ville résiste et le titre de Ville héroïque lui est attribué. Suivent des années noires de censure de tout type d'activité. La seule voix courageuse est celle d'Anne Achmatova (1889 – 1966) poétesse sublime, symbole de liberté de l'après seconde guerre mondiale.

Dans les années 90, c'est la désagrégation de l'Union Soviétique et c’est la renaissance de Saint-Pétersbourg qui reprend son ancien nom mais devient également célèbre en tant que capitale des malfrats. De nouveau, chantiers, vie intellectuelle et économique battent leur plein, 2003 est l'année du Tricentenaire de la Fondation et, Vladimir Poutine, natif de Saint-Pétersbourg, distribue des ressources pour restaurer, embellir, innover et ramener la ville à ses anciennes splendeurs. Saint-Pétersbourg est aujourd'hui une ville fascinante avec encore beaucoup de contradictions  mais où l'histoire, l'art et la modernité, se fondent dans ce cadre unique qu'est depuis toujours Saint-Pétersbourg.

Auteur:Nozio



Ajoutez à ou




Décharger le Guide Saint-Petersbourg:
PDF à emprimer et relier

Choisissez une destination in Russie

Choisissez votre destination



  •  



 

Cherchez hôtel à

Quand ? (facultatif)
 
 

 
 




Les derniers hôtels affiliés à Nozio. Devenez vous aussi un affilié


Hôtels 4 étoiles
www.hotelaicavalieri.com
Calle Borgolocco 6108, Castello 30122

Nozio a <strong>sélectionné cet hôtel</strong> parce qu' il offre: <br /><br />- un <strong>Site Officiel de qualité</strong> où réserver avec des tarifs avantageux sans inutiles coûts d'intermédiation; <br /><br />- un <strong>bon rapport qualité/prix</strong> confirmé par les opinions des hôtes enregistrées dans la communauté de Nozio. Structure dotée d'un site internet officiel.


Hôtels 4 étoiles
www.villabarbarich.com
Via Molino Ronchin, 1 30170

Nozio a <strong>sélectionné cet hôtel</strong> parce qu' il offre: <br /><br />- un <strong>Site Officiel de qualité</strong> où réserver avec des tarifs avantageux sans inutiles coûts d'intermédiation; <br /><br />- un <strong>bon rapport qualité/prix</strong> confirmé par les opinions des hôtes enregistrées dans la communauté de Nozio. Structure dotée d'un site internet officiel. Structure dotée d'un système de réservation en ligne