Histoire et Culture , Londres: Guide Londres: Royaume-Uni - Nozio 0%


Guide de Londres, Royaume-Uni


Auteur: Nozio





Décharger le Guide Londres:
PDF à emprimer et relier




Londres Histoire Et Culture, Royaume-Uni

Londres fut fondée par les Romains guidés par Claudius en 43 d.C. sous le nom de Londinium, une installation fortifiée dotée d'un pont sur la Tamise aux environs de l'actuel London Bridge. La domination de Rome au fil des ans dota Londinum de puissantes murailles, de temples et de majestueux édifices civils. Au troisième siècle Londres comptait déjà 30 mille habitants et sous l'empereur Dioclésien devint la capitale de la province Maxima Cesariensis et la capitale économique de toute la Bretagne.

Avec la crise de l'Empire Romain et les invasions des Ecossais et des Saxons, les armées romaines abandonnèrent la région et Londinum tomba rapidement en décadence. Une nouvelle ville saxonne, Ludenwic, naquit sur la zone de l'actuelle Aldwych. La nouvelle ville, au cours des siècles augmenta en importance jusqu'à attirer l'attention des Vikings Danois qui en 851 la réduisirent en cendres. Pendant les deux siècles suivants, les Saxons et les Danois s'alternèrent au contrôle de Londres. En 1042 Edouard le Confesseur ramena Londres sous la domination saxonne et en fit la ville la plus prospère de toute la Bretagne.

Le second millénaire marqua l'ascension des grandes dynasties Normandes, venues de la France. En 1066 Guillaume le Conquérant, duc de Normandie, conquit l'Angleterre et fut couronné roi dans l'Abbaye de Westminster. Contrairement aux Saxons, la noblesse normande apporta en Angleterre langue et coutumes françaises qui donnèrent une impulsion définitive à la culture britannique.

Après les Normands Londres fut gouvernée pendant plus de deux siècles par la dynastie des Plantagenets. A l'époque médiévale remonte la construction du London Bridge et du Palais de Westminster qui devint le centre du pouvoir royal. Mémorable également la révolte des 60 mille paysans de 1381, qui razzièrent la ville et tuèrent divers ministres.

Le XVIème siècle fut marqué par la dynastie des Tudors, sous lesquels Londres augmenta en prospérité. Cette période connut le règne du controversé Henri VIII mais marqua aussi une grande croissance des arts et de la littérature. Ce fut l'époque de personnage comme Marlowe et Shakespeare, dont il n'est pas nécessaire d'en dire plus grâce à leur réputation.

Au XVIIème siècle monta au pouvoir la dynastie Stuart, sous lesquels l'aspect de Londres changea radicalement, ce fut les années de l'architecte Inigo Jones, qui virent la construction de places, (Covent Garden), grands palais et élégants quartiers pour l'aristocratie comme St. James, Mayfair et Marylebone. En 1666 le Great Fire (Grand Incendie) dévasta les quatre cinquièmes de la ville, qui était à peine sortie d'une des plus graves épidémies de peste de son histoire. La peste décima entre 70 et 100 mille vies, l'incendie détruisit les quatre cinquièmes de la ville. La période suivante fut marquée par la Grande Reconstruction, les maisons furent reconstruites en briques plutôt qu'en bois et les classes aisées se déplacèrent à l'extérieur. En 1700 Londres comptait 600 mille habitants, la plus grande ville d'Europe.

La période Géorgienne (XVIIIème siècle) coïncida avec la grande saison du néoclassicisme, qui donna à de nombreux palais et places leur aspect actuel. Le Londres géorgien vit naître aussi des parc et jardins de diversion. En 1750 fut construit le second pont de Londres, le Westminster Bridge et en 1759 ouvrit ses portes le British Museum.

L'époque Victorienne (1837-1901) fut le sommet du pouvoir de l'Empire Britannique, qui régnait alors sur un quart du monde entier. Ce fut aussi l'époque de la Révolution Industrielle et des machines à vapeur. A Londres fut construit le premier chemin de fer de London Bridge à Greenwich en 1836. A cette période remontent de nombreuses icones de Londres, comme le Big Ben, la House of Parliament et le Tower Bridge. Le Londres victorien était cependant une ville de grand contrastes: la ville prospère du commerce et de l'industrie côtoyait une grande masse de gens misérables qui vivaient dans d'énormes quartiers malsains, décrit dans leur cruelle réalité par le génie de Dickens. A la mort de la reine Victoria, Londres comptait 6,5 millions d'habitants.

Un moment tragique pour Londres fut marqué par les bombardements de la Seconde Guerre Mondiale. Le tristement célèbre Blitz de la Luftwaffe tua plus de 30 mille londoniens et dévasta de vastes zones dans toute la ville. L'après-guerre a été marqué par une reconstruction par moments désordonnée, survenue dans les années 50, 60 et 70, qui donna à Londres son aspect actuel peu homogène. Ce fut aussi l'époque de la grande immigration depuis tous les pays de l'ex-Empire qui a modifié pour toujours le caractère de la ville, de nos jours une des métropoles les plus cosmopolites au monde.

 

Auteur:Nozio



Ajoutez à ou




Décharger le Guide Londres:
PDF à emprimer et relier

Choisissez une destination in Londres

Choisissez votre destination



  •  



 

Cherchez hôtel à

Quand ? (facultatif)