Guide voyage Bolzano: Guide Bolzano: Italie - Nozio 0%

Auteur: firing_tower








Bolzano, Italie

Bolzano est la ville où se rencontrent le Nord et le Sud, où s'harmonisent le climat méditerranéen et le pur air alpin, où culture italienne et allemande s'entrecroisent, où Dante et Goethe se serrent idéalement la main.

Située dans un bassin à 265 mètres sur le niveau de la mer, entourée des Dolomites, à la confluence de deux fleuves, Isarco et Adige: ainsi se présente la ville de Bolzano, chef-lieu du Haut-Adige/Sud Tyrol.

Chaque jour au crépuscule, durant toute l'année, se réveille le Royaume de Re Laurino, le Jardin des Roses (Giardino delle Rose/Rosengarten) dominé par les cimes des Dolomites du Catinaccio teintées de rose intense par la lumière du soleil couchant. Un spectacle naturel à ne pas manquer.

Précisément pour sa position géographique privilégiée Bolzano est depuis des siècles un important centre d'échanges commerciaux, touristique, économique et culturel.

Bolzano entre dans l'histoire avec l'établissement des populations rhétiques et ensuite avec la colonisation romaine en l'an 15 a. C., quand arrivent les légions romaines conduites par Druso qui fonda le centre d'origine, connu sous le nom de Pons Drusi.

Le premier véritable centre habité naît il y a environ 900 ans, comme centre d'échanges commerciaux le long de l'actuelle Via Portici, de prédominance gothique, parvenue à nos jours quasiment intacte.

Les commerçants de l'époque construisirent leurs maisons étroites mais profondes pour pouvoir combiner habitation, entrepôts et espace couvert pour exposer. C'est ainsi que naquirent les deux rangées d'arcades, celles des marchands allemands au sud et celles "italiennes " au nord. La richesse qui circulait sous les arcades favorisa le mécénat grâce auquel de nombreux artistes se mirent à embellir la ville.

Dans ce cas également, Bolzano confirme sa fonction de pont entre deux cultures, grâce à laquelle à côté d'œuvres de l'école de Giotto, en particuliers dans l'ancien couvent des Dominicains, fleurit aussi l'art gothique qui s'exprima surtout à travers des sculptures en bois, comme le splendide autel de Michael Pacher, alors que l'artiste suédois Hans Lutz dessina la flèche filigranée du clocher et la chaire en pierre grésière du Dôme.

La ville s'est agrandie en traversant les différents styles, du baroque au rococo, allant jusqu' au Jugendstil (Art Nouveau), néo-gothique et le néo-roman. Pendant le fascisme, dans le cadre de la politique d'« italianisation" s'est développée la nouvelle ville: apparurent les nouveaux quartiers d'architecture rationaliste axés autour du Monument de la Victoire, décoré entre autres de sculptures, bas-reliefs et fresques commandés à quelques artistes comptant parmi les meilleurs des années 30.

Nous remercions pour les contenus et les images: APT Bolzano

Auteur:Nozio



Ajoutez à ou







 

Cherchez hôtel à

Quand ? (facultatif)